Dans cette section du site :

 
     
     
 

Contact

Tél: +33 9 50 35 71 22

(Appel non surtaxé)

 
     
     
 

Nos Préoccupations

  • La Qualité :
    pour que vous ayez uniquement des conseils valables
  • La Technicité :
    pour que vous puisssiez appliquer en pratique et obtenir des résultats
  • L'Ethique :
    pour obtenir ce que vous désirez tout en enrichissant les personnes que vous croiserez

Découvrez une communauté web différente.

 
     
     
 

Accès Membres

 
     
Le monde selon Henri Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
30-11-2007 Écrit par Maika

Je sors régulièrement avec mes deux meilleures amies dans une boite très fréquentée.

Généralement, nous nous installons au bar.

Il y a souvent des mecs qui viennent nous aborder. Chacun d’une façon très différente… malgré cela en manquant totalement d’originalité. Clairement, niveau technique de drague, on peut TRES facilement faire mieux.

Prenons un exemple ce week-end…

De l'art de se prendre un rateau

Henri pensait être discret, et en plus il était venu avec des potes

Il y a le type qui a vu la fille depuis 30 min, montre en main, et qui la regarde intensément en pensant être très discret.

Discrétion que ses potes se font l’inévitable honneur de gâcher en se retournant tous les un après les autres, et parfois en même temps, de la fixer et de mettre ensuite une tape d’encouragement à leur ami mateur. Ami qu'ils viennent juste de descendre en flèche sans s’en rendre compte.

Il y a une règle dite des 3 secondes en séduction : dès que vous voyez une personne qui vous plaît, foncez sans attendre.
Entre autres, du point de vue des autres, cela permet d'être mieux perçu que quelqu'un qui a besoin d'une demi heure pour réunir son courage.
Si vous doutez de vous-même ou de l'opportunité d'y aller, vous êtes quasi certain d'être éliminé d'entrée, parce que vous ne passez pas le seuil du "peut-être".
La maturité est une caractéristique importante en termes d'attraction, et elle comporte la notion de confiance en soi (= d'y aller sans attendre si on est intéressé), la notion de capacité à prendre soin de soi-même et à prendre ses propres décisions (= pas besoin d'encouragements).

Henri insiste sans aborder

Bien entendu, il se peut qu’elle ne remarque pas le mec qui lui jette des regards... Une fois toute les 5 secondes pour ne pas en faire trop non plus, des fois qu'elle ait encore des doutes.

Les études indiquent que là où les hommes captent 1 indice au niveau du langage corporel, les femmes en captent 10. En plus elles le font de manière inconsciente en permanence (à l'époque des cavernes, il fallait tenir les interactions sociales en plus des tâches quotidiennes, c'est la raison pour laquelle les femmes sont "multi tâches").
Réfléchissez. Soit votre tentative de communication fonctionne, soit pas. Si elle ne fonctionne pas, changez de stratégie. Quand une idée ou une technique de drague ne fonctionne pas, changez de registre.

Mais ne vous inquiétez pas, si elle ne l’a effectivement pas vu malgré tout, ses copines se chargeront de le lui signaler...

Ne soyez pas le type flippant qui mâte sans relâche, le loser qui n'ose pas maintenir le regard comme s'il ne le méritait pas, ou le lâche qui n'ose pas assumer qu'il est sexué.
Préférez un contact visuel soutenu, franc, sexué, de 3 à 4 secondes, sans détourner le regard vers le bas à la fin. Et en outre, en vertu des fondamentaux de l'attraction, n'ayez pas une expression du style "s'il te plaît déesse, accepte que je te vénère, valide-moi". Et abordez rapidement.

Maintenant qu'elle l’a bien calculé, il ne lui reste plus qu’à attendre, et choisir le râteau qu’elle lui mettra.

Henri te fait comprendre que tu devrais lui mettre un rateau

Quand le mec arrive enfin, et vous sort :

« Euh,,, salut…. Moi c’est Henri… Euh, hum ,je voulais savoir si tu avais un copain ou si tu serais d’ accord qu on fasse un peu connaissance »

Soyons clairs, Henri : vire le "Euh", l'hésitation (si TU crois que tu n'en vaux pas le coup, pourquoi MOI je croirais le contraire ?), vire le "moi c'est" parce que ça fait gamin, et utilise une formule qui t'avantagerait plus au niveau tactique : "Salut, j'avais envie de faire ta connaissance. Je m'appelle Henri. ".

Pauvre Henri.

La différence avec les hommes qui savent attirer est tellement criante que l'approche d'Henri semble presque irréelle. Les règles de l'attraction ne sont pourtant pas bien difficiles à mettre en œuvre…

Henri voulait payer un verre

Pour les avoir vues faire, certaines de mes amies répondraient d'une manière exaspérée et outrancière, mais qui à le mérite de la franchise :

« Non merci Henri, mais sois gentil, va me chercher un verre d alcool, et pose le là »

Ce qui est le plus exaspérant, et le moins bon pour notre alcoolémie, c'est le nombre de Henris par soirée qui le font.

Payer un verre à une fille est malheureusement très surfait. Lorsque deux personnes ont envie de faire connaissance, ok. Notez le "DEUX". Ca subcommunique à l'autre qu'on a plaisir à l'interaction et qu'on est prêt à investir. Mais la plupart des hommes le font comme s'ils achetaient quelque chose qu'ils n'auraient pas eu autrement.
Pour une femme, c'est limite insultant. Quel type de femme vend ses faveurs pour de l'argent ?
Avant de proposer un verre à une fille, ce qui peut être une bonne manière de confirmer son intérêt, échangez avec elle de manière plaisante pendant AU MOINS quelques instants. Comme ça lorsque vous lui proposerez, elle pourra envisager que c'est à elle que vous vous intéressez et pas seulement au 39ème postérieur féminin de la soirée parce que le 38ème aussi vous a mis un rateau (que ce soit le cas ou pas).
Et lorsqu'elle vous répond, lisez bien son langage corporel et sa subcommunication : est-elle vraiment intéressée pour vous connaître mieux ? De la façon dont vous voudriez ?

Enfin, si Henri est assez bête pour croire qu'il aboutira comme ça, il dépensera son argent, et repartira pour la centième fois bredouille à la maison, en se demandant ce qu'il a raté, ou en insultant les femmes qu'il a cru duper en achetant.

Henri, en ce qui te concerne j'ai un copain

Enfin, en s'y prenant de cette façon il aura certainement aussi des rateaux moins violents. Comme la fille qui lui sourit d’un air navré, presque convainquant, et qui lui dit :

« Oh, désolé oui j ai un copain »

Copain qui la plupart du temps n'existe pas.

Elle ne veut simplement pas être trop méchante avec lui, puisque au fond, il lui fait un peu de peine.

Henri, au lieu de rebondir là-dessus, lui dira simplement un:

« Bon… dommage »

Les réponses comportant de l'arrogance ET de l'humour peuvent passer outre cette résistance, qu'elle soit fondée, ou juste un prétexte - pour tester le prétendant ou encore soutenir les apparences socialement. Vous pourrez ainsi selon votre préférence dire :
"Oh cool, et c'est pour quand le mariage ?"
"Oh c'est mignon. Comment tu t'appelles ?"
"Dommage, ça ne pourra être que sexuel entre nous. Oh mais non attends, moi, jamais avant le mariage !"

Evidemment, même si Henri n'avait pas déjà tout raté, il se découragerait d'entendre parler d'un copain, comme d'autres ce soir. Et pourtant...

Sachez que, si les filles sont attirées, elles le sont qu'elles aient un petit ami ou non, que tout aille bien dans sont couple ou pas.
Et que si dans la discussion, la question du copain se pose, elle ne répondra pas en toute honnêté.
Si la fille a mauvaise conscience à renier sont mec, attendez-vous à un :
« Oui, j ai un copain… mais ça va pas avec lui.. ».
Et elle vous citera plein de défauts qu’elle reproche à sont petit ami, pour voir si vous les avez ou non mais surtout pour vous mettre sous le nez qu'il y aurait moyen…
Si par exemple sont chéri est un jerk, elle vous le dira en vous faisant comprendre qu'elle attend le contraire de votre part.
Ou alors, un :
Non je n'ai personne pour le moment, mon ex m’a tellement saoûlée »
Et le « pour le moment, mon ex m’a tellement saoulée » ne sera pas placé là pour rien.
C'est ce que l'on appelle une LifeLine : une perche que l'on vous tend.

Oh évidemment, méfiez-vous des filles qui viennent de se brouiller avec leur petit ami, elles le descendront sans aucune retenue... Les absents ont toujours tort… Ce sera aussi pour se sentir appuyées par une personne de la gente masculine…, se faire valider... Mais cela ne veut pas dire qu'elle n'a pas envie de retourner avec…. Evitez de vous transformer en psy, ça ne paie jamais. Pour une femme, les psys et les confidents qui la valident sont bien plus rares et agréables que les mecs qui rêvent de s'envoyer en l'air avec : aucune chance de faire le voyage dans l'autre sens et de finir dans son lit.

Henri va quand même demander mon numéro de téléphone

Et à la limite Henri lui demandera quand même sont numéro afin de ne pas avoir l’air trop débile devant ses copains qui surveillent de loin avec des airs bizarres.

Ne demandez pas un numéro s'il n'y a pas un intérêt manifeste en face, vous gâcheriez probablement votre forfait. Et les derniers restes d'estime que la demoiselle en face peut vous porter.
L'Attraction doit de préférence survenir, dans les premiers instants d'une rencontre que ce soit naturellement ou par des techniques.
Ah et évitez de traîner avec des gens qui font peur aux filles/garçons en face…

Le Henri qui s'y croit trop

Dans le genre, "je mate pendant une plombe", il y a le type qui fait des clins d’œil répétés, et si la fille croise par erreur sont regard il prendra cela pour une invitation ou une marque d’intérêt.

Et quand il s'approche, genre je passe par là par hasard, et sort à la fille :

« Salut toi, ça te dirais de prendre un verre? »

il sera remis en place par un :

« Tu as un problème à l’œil? Une infection peut être… » et elle se tournera vers ses amies en lançant un : « Pff… On se casse » en ne prenant même plus la peine de lever les yeux au ciel.

Une fille jolie développe en général une intelligence sociale bien plus vite, parce qu'elle se fait aborder beaucoup, et elle apprend de ces interactions. Elle apprend aussi des moyens de se prévenir des approches les moins reluisantes et les plus communes en mode automatique.
Accessoirement, le manque d'authenticité et de sincèrité est criant pour une fille. Pourquoi ne pas vous en débrarrasser ?

Des Henri, il y en a aussi qui sont sans élégance voire véhéments

Il y a le mec qui la siffle, ou l'appelle quand elle passe:

« Hey toi! T'es super jolie mad'moizelle! »

« Eh !!! J'te parle! » . La fille passera devant, peut être vaguement flattée, et encore, mais en ignorant tout à fait les appels - question de dignité -, et ce faisant s'attendra parfois à entendre un : « Sale conne » ou un « Tu te prends pour qui pour faire ta belle là!? »

La réponse intérieure est en général de l'ordre du "Pitoyable.", et c'est un diagnostic. Une fille n'attend rien de bon de quelqu'un qui devient véhément dès la deuxième phrase, ce qui est à la fois un signe d'interactions désagréables, et d'un manque terrible de contrôle, d'estime de soi, et donc d'attractivité".

La fille ignorera la plupart du temps, ou alors l’insultera en retour. De toute manière, il vient de lui prouver qu il n’en valait pas la peine.

Henri affectionne le compliment périmé

Ou le type qui vient pour dire à la fille combien elle est "charmante"… Le terme N°1 au Top chez les blaireaux, la techniqude drague du loser par excellence, comprenez que l'association ne prêche pas positivement.

Et qu'elle a de beaux yeux en se forçant à ne pas regarder plus bas.

Lui aussi, elle l'enverra sur les roses, surtout que ce n'est pas le 1er la à l'aborder comme ça, rien que dans la soirée, rien que dans la dernière heure.

Eventuellement elle lui dira poliment, d'un air qu'il devrait pourtant pouvoir déchiffrer facilement :

« Merci »

Merci qu elle regrettera amèrement par la suite.

Et le mec, prenant sont merci pour un : « Oui, j aime! Continue !!! », lui tiendra la jambe pendant un bon moment.

Pendant qu'elle se demandra avec désespoir pourquoi la fabrique qui produit ces stéréotypes ne se décide toujours pas à fermer, ou si une de ses copines ne va pas venir la secourir.

Si la fille est directe, ce qui vient généralement au bout du cinquième de la soirée (au plus tard), elle lui enverra un rateau pour éviter ce genre de situation.

Si le garçon est sincère quand il lui fait ses compliments il y a peu de risques que le rateau soit méchant.

Et sinon elle le laissera parler et finira par lui dire qu elle doit rejoindre des amies. En oubliant pas de ne PAS lui proposer de venir.

Mais ne vous inquiétez pas non plus, elle parlera de lui, en disant :

« Désolée les filles, y avais un mec trop lourd qui ne me lâchait plus. »

Si elle le dit, ce n’est pas que pour énoncer l'aspect lamentable voire risible de la situation, mais aussi pour montrer à ses amies qu’elle s’est faite aborder.

Tout cela à moins bien sur que les compliments soient sincères et originaux, et qu'il ait un peu de discussion. Il finira peut-être dans la liste des « mecs sympas rencontrés en boîte »…

Il y a des Henris qui ne savent pas se tenir

On passera vite le sujet des mecs bourrés qui sont juste effrayants. Même si l’alcool aide les gens à se décoincer, c’est statistiquement la meilleure solution pour être fui… Surtout que la gent féminine n'ignore pas que la Vodka, entre autres vertus transforme le Henri de base en type à l'aise, et qu'il ne faut pas s'y fier…

Ne parlons pas non plus des types qui croient qu'une fille sexy est une piste d'atterrissage pour ses mains. Ca vous dirait vous que parce que vous êtes bien habillé et bien coiffé parce que vous aimeriez rencontrer une copine, une fille hideuse de 200 kilos vous plotte toute la soirée ?

Le toucher est utile, c'est même une discipline à part entière. Mais commencez par des contacts non sexuels, vous n'en serez que plus sexué (ce que vous cherchez en fait).

Henri, Serial Abordeur, ça ne marche pas DU TOUT

Il y a aussi le gros macho, qui pense être un tombeur et que rien n’arrête, le genre de mec qui va aborder toutes les filles plus ou moins potables qu il croise. Je ne sais pas comment les autres filles répondent à ces types. Personnellement quand ce genre de mec vient me parler, avant qu il puisse ouvrire la bouche, je me contente de lui faire :

« Chhuuut » gentiment en portant mon index sur mes lèvres avec un sourire moqueur sur la figure et un air de « Vaut mieux que tu dises rien ».

Et ensuite je m en vais.

Et comme le mec ne semble pas être sincère dans la mesure où il aborde sans compter les réponses des autres filles seront très sûrement des râteaux.

Que voulez-vous que nous pensions d'un mec qui s'intéresserait à tout ce qui ressemble à une fille ? Sinon qu'il n'a pas le choix, qu'il n'a aucun intérêt en nous en tant que personne, que nous ou une autre c'est pareil, et que nous passerions pour des cruches rien que de lui parler ?

Surtout, surtout si il s’est fait rembarrer par une autre avant et qu'on l'a vu…

Un des concepts cruciaux en matière de relations humaines est celui de Preuve Sociale.
Et ce principe, appliqué, fait que si une fille te met un rateau, toutes celles qui l'ont vu auront tendance à te mettre un rateau également.

Henri néglige les autres

Les copines des cibles peuvent autant jouer pour vous, que contre vous. Si elles vous aiment bien et pensent que vous pourrez être un meilleur prétendant pour leur amie que sont copain ou son ex, elles l’encouragera à s ‘intéresser d’un peu plus près à vous. Dans le cas contraire, ça deviendra difficile de la convaincre que ses amies se trompent…

Le "girl rescue" viendra vous la voler dès qu'elle semblera intéressée…. Ne les négligez pas, en plus elles vous apporteront éventuellement des informations intéressantes...

Henri ne réfléchit pas à ce qu'il raconte

Pourquoi les Henri, même quand ils ont réussi à arriver jusqu'au dialogue, ont-ils autant de mal à tenir une conversation décente ?
Nous sommes preneuses de beaucoup de sujets...
Evidemment il y a des pièges. Une fille critique, beaucoup et souvent. Il y a des exceptions bien sur, mais en règle générale elle aime parler des autres.

Par contre, vous, évitez de critiquer gratuitement d’autres filles, et surtout, surtout ses amies, même si elles vous mettent des bâtons dans les roues.
Evitez également les sujets logiques (=barbants), les sujets malsains, le "moi-je", et les émotions négatives à répétition.



Evitez de jouer les Henri, c'est lassant. Là c'était seulement UN samedi soir. Alors au début de la soirée, c'est mignon. Au bout du vingtième d'affilée, soyez heureux qu'il n'y ait pas de modèle de bazooka assorti aux fringues Gucci.

Dernière mise à jour : ( 06-01-2009 )
< Précédent : James Dean, le séducteur rebelle   Suivant : Clark Gable : quand séduction rime avec volonté. >